Enquête sur la sécurité du transport aérien A18W0116

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 1 août 2019.

Table des matières

Perte de puissance et perte de maîtrise en vol

Aries Aviation International
Piper PA-31, C-FNCI
Aéroport de Calgary/Springbank (Alberta), 40 nm SW

Voir le rapport final

L'événement

Le , après avoir fait des travaux de levé pendant 2 heures à proximité de Penticton (Colombie-Britannique), un aéronef Piper PA-31 d'Aries Aviation International (immatriculation C-FNCI, numéro de série 31-8112007) a volé conformément à un plan de vol selon les règles de vol aux instruments de l'aéroport de Penticton (CYYF) (Colombie-Britannique) en direction de l'aéroport de Calgary/Springbank (CYBW) (Alberta), à 15 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Le pilote et un technicien en levés se trouvaient à bord. Alors que l'aéronef se trouvait à environ 40 milles marins (nm) au sud-ouest de CYBW, le contrôle de la circulation aérienne a commencé la mise en séquence de l'aéronef pour son arrivée dans l'espace aérien de Calgary et a demandé au pilote de réduire sa vitesse indiquée à 150 nœuds et de descendre à 13 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. À ce moment, le moteur droit a commencé à développer moins de puissance que le moteur gauche. Environ 90 secondes plus tard, à 13 500 pieds au-dessus du niveau de la mer, le pilote a perdu la maîtrise de l'aéronef. Ce dernier a percuté le relief près du sommet du mont Rae à 13 h 36, heure avancée des Rocheuses. Une explosion et un incendie de courte durée s'en sont suivis. Le pilote et le technicien en levés ont subi des blessures mortelles. Le Centre canadien de contrôle des missions a capté le signal émis par la radiobalise de repérage d'urgence de 406 MHz de l'aéronef en cause dans l'événement à l'étude et en a informé le centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage de Trenton. Le personnel de recherche et sauvetage est arrivé sur les lieux environ 1 heure après l'accident.


Ressources pour les médias

Communiqués

2019-08-01

L’hypoxie a probablement contribué à la collision mortelle avec le relief d’août 2018 dans la région de Kananaskis, en Alberta
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2018-08-01

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d'un accident d’avion survenu au sud-ouest de l’aéroport Calgary/Springbank (Alberta)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d'un accident mettant en cause un Piper PA-31 Navajo à environ 40 milles marins au sud-ouest de l’aéroport de Calgary/Springbank, en Alberta. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Jonathan (Jon) Lee

Jonathan (Jon) Lee est directeur régional de l’Ouest pour le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) à Edmonton (Alberta). Enquêteur sur les événements d’aéronefs depuis 13 ans, il a en outre dirigé le bureau d’Edmonton pendant huit de ces années. Il a pris part à environ 50 enquêtes. M. Lee a également eu l’occasion de participer à des enquêtes à l’étranger sur des incidents mettant en cause des produits aérospatiaux canadiens. La collaboration avec le National Transportation Safety Board (États-Unis), l’Aviation Safety Council (Taiwan), l’Aviation and Railway Accident Investigation Board (Corée du Sud) et l’Aviation Accident Investigation Board (Mongolie) a permis à M. Lee de mieux mesurer l’importance du rôle du BST dans l’aviation mondiale.

Avant d’enquêter sur les accidents, M. Lee a accumulé de l’expérience dans l’industrie en tant que pilote au sein de divers types d’entreprises, des sociétés aériennes régionales au transport de marchandises transcontinental en passant par les évacuations sanitaires et la formation des pilotes. Il a piloté plus de 35 types d’aéronefs, et a cumulé 6500 heures de vol. Il détient toujours une licence de pilote de ligne en règle.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: