Enquête sur la sécurité du transport aérien A19W0095

Voici un résumé d’un événement de catégorie 5 pour lequel le BST a envoyé une équipe d’enquêteurs. L’enquête est maintenant terminée.

Table des matières

Collision avec un plan d’eau

Cessna 150J
Jasper (Alberta)

L'événement

Le , vers 13 hNote de bas de page 1, le pilote et le passager sont arrivés à l’aéroport de Jasper afin de préparer l’aéronef Cessna 150J (immatriculation C-GCEA) en vue d’un vol vers l’aéroport Hinton/Entrance (Alberta). L’aéronef a décollé en direction nord-ouest sur la piste 31 à 13 h 23, a continué de prendre de l’altitude pendant 25 secondes et a atteint une altitude de quelque 150 pieds au-dessus du niveau du sol. À 0,5 mille marin (nm) de l’aéroport, l’aéronef a décroché et est entré en vrille vers la gauche, puis a percuté l’eau dans un secteur calme de la rivière Athabasca. L’aéronef était équipé d’une radiobalise de repérage d’urgence à 121,5 MHz, qui s’est activée à l’impact.

Immédiatement après l’accident, un pilote à l’aéroport ayant été témoin de l’accident a composé le 911 sur son téléphone cellulaire personnel. Un autre témoin de l’accident s’est rendu sur place en voiture dans les minutes suivant l’impact et a aidé le pilote et le passager à rejoindre la rive.

De nombreux passants sur la route 16 se sont arrêtés pour administrer les premiers soins, et les services médicaux d’urgence de Jasper sont intervenus peu après. Le pilote, qui a été grièvement blessé dans l’accident, a été transporté à Edmonton par ambulance aérienne. Le passager a été mortellement blessé.

Tous les composants principaux de l’aéronef ont été retrouvés sur le lieu de l’accident. On a constaté que les volets étaient rentrés. L’aéronef respectait les limites de masse et de centrage. D’après l’examen de l’épave de même que les photos et les vidéos recueillies, on a déterminé que le moteur et les commandes fonctionnaient normalement avant l’impact.

Le poste de garde de Jasper d’Environnement et Changement climatique Canada, situé à 5 nm au sud du lieu de l’accident, enregistre les renseignements météorologiques toutes les heures. Les renseignements enregistrés à 13 h étaient les suivants :

  • Vent de 1 à 3 nœuds, direction variable
  • Température de 24,4 °C, point de rosée à 6,5 °C

Un message d’observation météorologique régulière pour l’aviation (METAR) pour l’aéroport d’Edson, situé à 68 nm au nord-est du lieu de l’accident, a enregistré les conditions météorologiques suivantes à 13 h :

  • Vent de 104° magnétiques à 11 nœuds, avec rafales à 17 nœuds
  • Visibilité de plus de 9 milles terrestres
  • Température de 22 °C, point de rosée à 6 °C
  • Calage altimétrique de 30,13 pouces de mercure

Au moment du décollage, les vents à l’aéroport de Jasper venaient du sud entre 5 et 10 nœuds, et l’altitude-densité, d’après le calage altimétrique à l’aéroport d’Edson, était de 5088 pieds au-dessus du niveau de la mer.

L’aéronef était doté d’un dispositif Garmin GPSMAP 196. Ce dispositif a été récupéré sur le lieu de l’accident et a été envoyé au Laboratoire d’ingénierie du BST aux fins d’analyse. Juste avant la perte de maîtrise, le dispositif GPS (système de positionnement mondial) a enregistré une diminution de la vitesse au sol de 83 à 64 mi/h et un changement de cap d’environ 30 degrés vers la gauche de la piste. Pendant la diminution de la vitesse anémométrique, l’altitude est restée constante à quelque 150 pieds au-dessus du niveau du sol pendant près de 5 secondes avant la perte de maîtrise de l’aéronef, le décrochage aérodynamique et la vrille vers la gauche.


Ressources pour les médias

Avis de déploiement

2019-07-21

Le BST envoie une équipe suite à un accident de petit aéronef survenu à Jasper (Alberta)

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un accident mettant en cause un Cessna 150 à Jasper en Alberta. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Jonathan (Jon) Lee

Jonathan (Jon) Lee est directeur régional de l’Ouest pour le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) à Edmonton (Alberta). Enquêteur sur les événements d’aéronefs depuis 19 ans, il a en outre dirigé le bureau d’Edmonton pendant huit de ces années. Il a pris part à environ 50 enquêtes. M. Lee a également eu l’occasion de participer à des enquêtes à l’étranger sur des incidents mettant en cause des produits aérospatiaux canadiens. La collaboration avec le National Transportation Safety Board (États-Unis), l’Aviation Safety Council (Taiwan), l’Aviation and Railway Accident Investigation Board (Corée du Sud) et l’Aviation Accident Investigation Board (Mongolie) a permis à M. Lee de mieux mesurer l’importance du rôle du BST dans l’aviation mondiale.

Avant d’enquêter sur les accidents, M. Lee a accumulé de l’expérience dans l’industrie en tant que pilote au sein de divers types d’entreprises, des sociétés aériennes régionales au transport de marchandises transcontinental en passant par les évacuations sanitaires et la formation des pilotes. Il a piloté plus de 35 types d’aéronefs, et a cumulé 6500 heures de vol. Il détient toujours une licence de pilote de ligne en règle.


Photos

  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.


Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 5. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: