Enquête maritime M17A0004

Échouement

L'événement

Le 8 janvier 2017, la barge de ravitaillement automotrice Arca 1, avec cinq personnes à bord et sans cargaison, s’est échouée près de Sydney (Nouvelle-Écosse) lors de mauvaises conditions météorologiques. Les membres de l’équipage ont été évacués à bord d'un hélicoptère de recherche et de sauvetage. Le navire a ensuite été renfloué et remorqué jusqu'au port. Aucun blessé n’a été signalé. Le BST mène une enquête.

Carte de la région

Enquêteur désigné

Photo de Glenn Budden

Terry Hiltz s’est joint au Bureau de la sécurité des transports à titre d’enquêteur maritime principal en 2012.

Avant cette date, il a travaillé pour la Garde côtière canadienne (GCC) pendant 31 ans. Il a passé les 26 premières de ces années à bord de vaisseaux de la Garde côtière où il a occupé divers postes, y compris chef mécanicien. Pendant ses cinq dernières années à la GCC, il a été directeur de l’entretien des vaisseaux à terre et a été affecté à titre d’expert technique au cours de contrats de radoub à bord de divers vaisseaux de la GCC.

Il est titulaire de brevets de mécanicien de deuxième classe, Mention moteur, et de mécanicien de quatrième classe, navire à vapeur, ainsi que d’agent de sécurité du navire et de responsable d'audit des systèmes de gestion de la sécurité.

Photos

Cliquez sur les images pour les voir en taille complet.

Les photos sont utilisées avec la permission de la GRC.

Icone du site Flickr

Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.


Media

Avis de déploiement
 
2017-01-09

Le BST envoie une équipe à Sydney (Nouvelle-Écosse) suite à l’échouement du pétrolier ARCA 1
Lire l'avis de déploiement