Enquête maritime M17P0244

Échouement

L'événement

Le 9 juillet 2017, le remorqueur Ocean Monarch, avec 3 personnes à bord et remorquant le chaland EVCO no 15, a heurté le fond dans le chenal Princess Royal, près de Graham Reach (Colombie-Britannique). La coque et la buse de l'hélice de tribord du remorqueur ont été endommagées. Le remorqueur a continué son voyage vers Kitimat (Colombie-Britannique) en utilisant son moteur de bâbord. Aucune pollution n'a été signalée.

Carte de la région

Enquêteur désigné

Photo de  Ramanbir Mangat

Ramanbir Mangat a commencé sa carrière en tant que cadet avec Stolt Tankers, où il a occupé plusieurs postes de service en mer et à terre. Il a plus de 25 ans d'expérience dans l'industrie du transport maritime et a travaillé avec des pétroliers/chimiquiers dans des opérations commerciales, la gestion technique des navires, les systèmes de gestion environnementale et l'évaluation des navires.

M. Mangat a obtenu une maîtrise en administration des affaires de l'Université Middlesex à Londres, un diplôme national supérieur en sciences nautiques de la Warsash Maritime Academy à Southampton et un certificat en gestion de projets de l'Université de la Colombie-Britannique à Vancouver. Il est titulaire d'un certificat de capacité de capitaine au long cours du Canada et du Royaume-Uni.

Photos

Cliquez sur les images pour les voir en taille complet.

Icone du site Flickr

Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.