Enquête ferroviaire R16T0111

Train parti à la dérive

L'événement

Le 17 juin 2016, une équipe de manœuvre des Chemins de fer nationaux du Canada (CN), qui utilisait un système de loco-commande appelé « Beltpack », effectuait une manœuvre dans le triage MacMillan du CN, près de Toronto (Ontario). Deux locomotives de manœuvre, 1 locomotive asservie et 74 wagons attelés sont partis à la dérive.

En déplaçant le train sur la voie principale en vue de le faire reculer dans le triage pour effectuer la manœuvre, l’équipe n’a pas pu empêcher que le train parte à la dérive, à partir du point milliaire 24,20 de la subdivision de York. Le train parti à la dérive a atteint des vitesses allant jusqu’à 29 mi/h avant de s’arrêter sur une pente ascendante au point milliaire 21. Il n’y a pas eu de mouvements de trains incompatibles, et aucun blessé n’a été signalé.

Carte de la région

Enquêteur désigné

Image de Robert Bruder

Robert Bruder s’est joint au Bureau de la sécurité des transports en septembre 2013 à titre d’enquêteur régional principal Rail/productoduc au bureau régional de Toronto. M. Bruder possède une solide expérience dans le domaine de l’exploitation ferroviaire et de la gestion du risque, qu’il a acquise au cours d’une carrière de 36 années chez CN Rail. Il a géré le département de la gestion du risque du CN pour l’Est du Canada, de 2004 à 2013, et a largement contribué à l’élaboration et à la mise en place du système de gestion de la sécurité du CN, ainsi que des processus d’enquête sur les accidents et les blessures, des processus d’analyse et de détermination des causes, et des processus d’intervention d’urgence et d’atténuation en cas de déraillement.

Processus d'enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau considère toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.


Média

Avis de déploiement

2016-06-28

Le BST lance une enquête sur un train parti à la dérive du triage MacMillan à Toronto (Ontario)
Lire l'avis de déploiement