Rapport d’enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R17V0220

Mise à jour : Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 29 mars 2019.

Table des matières

Collision en voie principale entre un train et du matériel d’entretien

Chemin de fer Canadien Pacifique
Train de marchandises 868-078
Point milliaire 68,4, subdivision de Mountain
Fraine (Colombie-Britannique)

Voir le rapport final

L'événement

Le , vers 6 h, heure avancée du Pacifique, le train de marchandises 868-078 du Chemin de fer Canadien Pacifique circulait vers l’est à 15 mi/h sur la subdivision de Mountain lorsqu’il est entré en collision avec une pelle rétrocaveuse équipée d’un chariot rail-route tout juste à l’ouest du point milliaire 68,4, près de Fraine (Colombie-Britannique). L’opérateur de rétrocaveuse a été grièvement blessé et transporté à l’hôpital. La flèche et le pare-brise de la rétrocaveuse ont été endommagés. Aucun membre de l’équipe de train n’a été blessé. La locomotive de tête a subi des dommages mineurs.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2019-03-29

Le BST publie son rapport final sur une collision entre un train de marchandises et du matériel d’entretien près de Fraine (Colombie-Britannique), en octobre 2017
Lire le communiqué de presse


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Darlene Roosenboom

Darlene Roosenboom travaille à la Direction des enquêtes (Rail et pipeline) du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) depuis 2004. À l’heure actuelle, elle occupe le poste de spécialiste/enquêteure principale des opérations. Elle a largement contribué à plusieurs enquêtes, et elle est agente de confiance de SECURITAS, le système de rapports confidentiels du BST. Avant de se joindre au BST, Mme Roosenboom a travaillé au sein de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) pendant 15 ans, surtout à titre de contrôleuse de la circulation ferroviaire. Elle a également occupé des postes de direction au bureau du programme de travail, en plus du poste de coordonnatrice d’équipe. Mme Roosenboom a obtenu son baccalauréat ès arts de l’Université York avec spécialisation en sociologie.


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Ceci est une enquête de catégorie 2. Ces enquêtes sont particulièrement complexes et portent sur plusieurs questions de sécurité exigeant une analyse approfondie. Les enquêtes de catégorie 2, qui sont souvent accompagnées de recommandations, se concluent généralement en 600 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: