De pilote de ligne à enquêteur du BST: une transition harmonieuse

ISSN 2369-8748

30 janvier 2017
Signé par : Brian Stokes

Tout a commencé durant l'été 1980 à Courtenay (Colombie-Britannique), lorsque mon grand-père m'a fait découvrir, à 7 ans, la magie des avions en m'offrant un modèle réduit d'avion. J'ai ensuite passé le reste de l'été à faire voler en rond ce petit avion en bois. Mon amour des aéronefs était né. Au cours des années suivantes, je n'ai cessé de rêver de devenir pilote dans l'armée de l'air et le jour de mon douzième anniversaire, j'ai joint les Cadets de l'Aviation royale du Canada. Malheureusement, mes rêves de carrière dans l'armée de l'air ont été brisés par la dégradation de ma vue durant mon adolescence. Cependant, ma passion pour le vol restait intacte. J'ai donc rapidement décidé de m'orienter vers l'aviation commerciale. J'aime dire que les enfants qui ont regardé les avions décoller et atterrir le long des clôtures d'aéroports n'ont jamais vraiment grandi. Ils sont devenus pilotes.

J'ai eu la chance de faire une riche carrière dans l'aviation, en commençant en 1992 au Confederation College à Thunder Bay (Ontario), où j'ai suivi le programme de gestion de vol et de l'aviation. En 1994, j'ai obtenu ma licence de pilote professionnel et une annotation de qualification pour les hydravions. J'ai passé les années suivantes dans le nord-ouest de l'Ontario à piloter différents hydravions. J'ai aimé le défi et la diversité des expériences qu'offrait l'aviation de brousse, mais après plusieurs années à me retrouver sans emploi durant la saison morte, je cherchais quelque chose de plus stable.

En 1997, après avoir obtenu ma qualification de vol aux instruments, je suis entré au service de Wasaya Airlines à Pickle Lake (Ontario). J'ai ensuite trouvé un emploi à Toronto, comme pilote pour Air Georgian. Durant mes journées libres et mes soirées, j'ai élargi mes connaissances en travaillant comme apprenti technicien d'entretien sur l'aéronef que je pilotais.

En 2003, j'ai été engagé par Jetsgo Airlines, où j'ai eu la chance d'être rapidement promu commandant de bord. Malheureusement, au bout de deux ans, l'entreprise a fait faillite. Comme bon nombre de mes collègues, j'ai alors fait mes valises pour partir au Moyen-Orient, où j'ai travaillé pour Gulf Air et Emirates Airlines.

Ce changement demandait une période d'adaptation culturelle, mais je me suis rapidement habitué à la vie d'expatrié avec mes collègues canadiens. Être au service d'Emirates m'a donné l'occasion de découvrir une grande partie du monde. Et c'est à Dubaï que j'ai rencontré ma future femme. Nous nous sommes mariés en 2010 et sommes rentrés au Canada pour élever nos enfants. Durant cette période, j'ai travaillé pour Canadian North Airlines et Sunwing, comme plusieurs de mes anciens collègues et amis. J'ai aimé piloter le Boeing 737 de Sunwing, mais avec une jeune famille qui grandissait, le temps passé sur la route devenait trop important.

Après avoir exercé le métier de pilote de ligne pendant plus de 23 ans, j'ai alors décidé de relever de nouveaux défis, et j'ai joint les rangs de la Direction des enquêtes (Air) du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) en tant qu'enquêteur principal. Abandonner le métier de pilote a été une décision très difficile à prendre, et je mentirais si je vous disais que cela ne me manque pas. Aucun pilote ne peut oublier son premier vol en solo: il reste gravé dans sa mémoire. Cependant, en tant que père de trois jeunes enfants, je voulais passer plus de temps à la maison avec ma famille. Faire équipe avec le BST était un choix parfaitement logique, car ce poste d'enquêteur principal offrait la stabilité que je recherchais, tout en me permettant de faire évoluer le secteur aéronautique.

Mon travail au BST est très différent de ce que je faisais auparavant, mais l'adaptation à mon nouveau poste s'est faite sans problème. Aujourd'hui, je consacre davantage de mon temps à des aéronefs plus petits de l'aviation générale que lorsque j'étais pilote de ligne, mais mes expériences variées et mon bagage de technicien d'entretien d'aéronefs m'ont permis de prendre un nouveau départ.

Depuis que j'ai joint le BST, j'ai participé à plusieurs enquêtes, chacune ayant été l'occasion de promouvoir la sécurité de l'aviation au Canada, un défi qui m'est cher.


Image de Brian Stokes

Brian Stokes arrive au BST avec plus de 20 ans d'expérience dans le secteur de l'aviation, où il a travaillé comme pilote et comme technicien d'entretien d'aéronefs. Il est titulaire d'une licence de pilote de ligne, avec plus de 10 000 heures de vol à son actif, et un diplôme de gestion de vol et de l'aviation (Aviation Flight Management) du Confederation College. Durant ses loisirs, ce père de trois enfants aime s'occuper de voitures, faire de la plongée et travailler le bois

Date de modification :