Communiqués

BST no A01/2008

LE BUREAU DE LA SÉCURITÉ DES TRANSPORTS DU CANADA PUBLIE DES RECOMMANDATIONS DE SÉCURITÉ PROVISOIRES SUR L'EXPLOITATION COMMERCIALE DES BALLONS À AIR CHAUD

Gatineau (Québec) le 27 mars 2008 - Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a publié aujourd'hui deux recommandations provisoires en matière de sécurité aérienne à la suite de l'accident (dossier A07C0151) survenu au nord-est de Winnipeg (Manitoba) le 11 août 2007 et mettant en cause un ballon à air chaud FireFly 12B en service commercial.

Dans ses documents de recommandations de sécurité aérienne qu'il a envoyés au ministre des Transports, le BST constate que les ballons sont considérés comme des aéronefs au sens de la Loi sur l'aéronautique. Toutefois, même si certains ballons peuvent transporter jusqu'à 12 passagers payants, leurs exploitants ne sont pas assujettis à des dispositions réglementaires comparables à celles des autres exploitants aériens commerciaux. Le BST recommande que :

le ministère des Transports s'assure de garantir le même niveau de sécurité pour les opérations commerciales de transport de passagers payants à bord des ballons que celui garanti pour les autres aéronefs ayant la même capacité de transport de passagers.

A08-01

Le BST attire également l'attention sur une lacune de sécurité concernant le système d'alimentation en carburant des ballons à air chaud. Le manuel de vol du ballon en cause dans l'accident recommande de couper l'alimentation en carburant lors d'un atterrissage dur et de certaines situations d'urgence. Le BST constate que, de par sa conception, le FireFly 12B ne possède ni dispositif d'arrêt de l'alimentation en carburant à une seule manette ni dispositif d'arrêt d'urgence, et qu'aucun n'est exigé. Par conséquent, le BST recommande également que :

le ministère des Transports s'assure que les ballons servant au transport de passagers payants sont munis d'un dispositif d'arrêt d'urgence de l'alimentation en carburant.

A08-02

Rappelons que le 11 août 2007 vers 9 h, heure avancée du Centre, le ballon à air chaud FireFly 12B immatriculé C-FNVM a fait une tentative d'atterrissage dans un champ jouxtant le parc provincial Birds Hill, situé à la limite nord de la ville de Winnipeg (Manitoba). À bord se trouvaient 11 passagers et l'aérostier pour un vol touristique local d'environ une heure. Le vol a débuté au sud-est de Winnipeg et devait se terminer dans un secteur au nord-est de Winnipeg.

Le vol s'est prolongé au-delà de Winnipeg car l'aérostier cherchait un endroit convenable pour l'atterrissage. Le vent dans la zone choisie pour l'atterrissage était beaucoup plus fort que prévu. La nacelle a heurté le sol, a fait plusieurs bonds et a été traînée sur environ 700 pieds sur un de ses côtés avant de s'immobiliser. À un certain moment, les brûleurs ont percuté le sol. Une fois le ballon immobilisé, l'aérostier a ordonné aux passagers d'évacuer la nacelle. Une fuite de propane s'est produite, et un violent incendie non maîtrisé s'est déclaré avant que tous les occupants aient le temps d'évacuer la nacelle. L'aérostier et deux passagers ont été grièvement blessés dans le violent incendie; quatre passagers ont été légèrement blessés (certains ont subi des brûlures). Deux des bouteilles de propane et un extincteur ont explosé; la nacelle a été détruite dans l'incendie.

Le ballon était exploité par Sundance Balloons International en vertu du certificat d'opérations aériennes spécialisées (COAS) 5812-10-36 délivré par Transports Canada.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilitéés civiles ou pénales.

- 30 -

Des photos et les recommandations A08-01 et A08-02 sont également disponibles sur ce site.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements maritimes, de pipeline, ferroviaires et aéronautiques. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
819–994–8053