Communiqué

Liens connexes (R18D0069)

Le mauvais arrimage de marchandises sur un wagon a entraîné le déraillement survenu près de Saint-Polycarpe (Québec) en juillet 2018

Dorval (Québec), le 9 décembre 2019  — Dans son rapport d’enquête (R18D0069) publié aujourd’hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a déterminé que de la marchandise mal arrimée qui est tombée d’un wagon plat à support central en A a causé le déraillement d’un train du Chemin de fer Canadien Pacifique (CP) près de Saint-Polycarpe, Québec. Il n’y a eu aucun blessé ni rejet de marchandises dangereuses.

Le 16 juillet 2018, vers 18 h 45, heure locale, un freinage d’urgence provenant de la conduite générale du train de marchandises du CP s’est déclenché au point milliaire 36,6 sur la voie sud de la subdivision de Winchester du CP. Une inspection subséquente a révélé que 22 wagons avaient déraillé.

L’enquête a permis de déterminer que le déraillement s’est produit lorsque l’extrémité avant d’un wagon couvert a heurté un contre-aiguille de 21 pieds de long qui était tombé de l’extrémité arrière du wagon plat à support central en A qui le précédait. Le contre-aiguille avait été chargé à Winnipeg au-dessus des traverses non liées entre elles, disposées sur le plancher du wagon plat et arrimées avec deux cerclages métalliques passés dans les anneaux d’ancrage. Cette technique d’arrimage n’offrait pas suffisamment de retenue latérale. Dans des conditions d’exploitation normale, le chargement de traverses, surmonté d’un contre-aiguille plus lourd, s’est graduellement déplacé de côté et est tombé, causant le desserrage des cerclages métalliques. L’un des cerclages s’est rompu et le contre-aiguille est tombé du wagon, ce qui a entraîné le déraillement. Si des procédures écrites de chargement et d’arrimage sécuritaire des wagons ne sont pas élaborées et mises en œuvre, les marchandises pourraient ne pas être chargées ou arrimées correctement, ce qui augmenterait le risque que du matériel mal arrimé tombe d’un wagon durant l’exploitation d’un train.

L’enquête a aussi permis de déterminer que l’arrimage du chargement du wagon découvert n’a pas été inspecté selon les normes de l’Association des chemins de fer du Canada avant que le wagon soit autorisé à poursuivre sa route vers sa destination. Si le personnel de chemin de fer qui doit vérifier l’arrimage des chargements sur les wagons découverts ne reçoit pas une formation officielle pour ce faire, il pourrait ne pas remarquer les marchandises qui ne sont pas arrimées adéquatement, ce qui augmenterait le risque que du matériel mal arrimé tombe d’un wagon.

L’enquête a aussi trouvé des lacunes dans la gestion par le CP de l’accès au site lors de cet événement. Après l’intervention initiale et l’évaluation des lieux, des membres du public ont circulé sur le site sans supervision, sans formation et sans équipement de protection individuelle. Sécuriser correctement une zone d’exclusion des lieux pendant toute la durée d’un événement aide à assurer la sécurité du public et la protection de l’environnement, en particulier en présence de marchandises dangereuses.

Après l’événement, le BST a émis un avis de sécurité ferroviaire à Transports Canada au sujet des pratiques de chargement sur un wagon découvert du CP. Transports Canada a répondu qu’il avait fait un suivi avec le CP et que la compagnie de chemin de fer avait réglé la situation de façon adéquate. Le CP a quant à lui publié une procédure écrite sur le chargement et l’inspection des wagons plats à support central en A et a donné une formation à ses employés sur cette nouvelle procédure.

Voir la page d’enquête pour plus d’information.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca

Date de modification :