Document d'information

Information sur les wagons-citernes servant au transport de liquides inflammables

L'événement

Le 7 mars 2015, un train-bloc du Canadien National (CN) composé de 2 locomotives de tête tirant 94 wagons-citernes de catégorie 111 chargés de produits pétroliers (liquides inflammables de classe 3) faisait route vers l'est dans la subdivision de Ruel du CN, près de Gogama (Ontario). Ce train mesurait 5733 pieds de longueur, et pesait 13 497 tonnes. Ces wagons-citernes de classe 111 étaient conformes à la norme CPC-1232 (voir la figure 1).

Tôt le matin, alors que le train circulait à 43 mi/h, l'équipe de conduite a senti un contrecoup, et le train a déclenché un freinage d'urgence près du point milliaire 88,70. L'équipe du train a constaté une importante explosion et le début d'un incendie. Après l'arrêt du train, l'équipe a dételé les locomotives et les 5 premiers wagons, et a avancé vers l'est jusqu'à un endroit sûr, à l'écart de l'incendie.

Des 39 wagons-citernes qui ont déraillé, 33 ont subi des brèches et ont rejeté du produit, lequel a alimenté l'incendie. Une certaine quantité de produit a aussi coulé dans la rivière. L'incendie a fait rage sur une zone d'environ 300 verges de diamètre, et son centre se trouvait près de l'extrémité ouest du pont ferroviaire. Par suite du déraillement, environ 2,6 millions de litres de pétrole brut (UN 1267) ont été rejetés à l'atmosphère, dans l'eau ou dans le sol.

Figure 1. Wagon-citerne conforme à la norme CPC-1232

Le train en cause dans l'événement à l'étude était désigné comme un « train clé » exploité sur un « itinéraire clé ».

Un « train clé » :

  • comprend au moins un wagon-citerne chargé de marchandises dangereuses étant soit des gaz toxiques (de classe 2.3 du Règlement sur le transport des marchandises dangereuses [Règlement sur le TMD]), soit des matières toxiques par inhalation (disposition particulière 23 du Règlement sur le TMD);
  • comprend toute combinaison d'au moins 20 wagons-citernes chargés ou citernes mobiles intermodales chargées de marchandises dangereuses, selon la définition de la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses.

Un « itinéraire clé » est :

  • toute voie sur laquelle est acheminée, sur une période d'un an, toute combinaison d'au moins 10 000 wagons-citernes chargés ou citernes mobiles intermodales chargées de marchandises dangereuses.

Normes sur les wagons-citernes transportant des liquides inflammables de classe 3

Le tableau suivant résume les caractéristiques exigées par les normes pour les wagons-citernes de catégorie 111 et les wagons-citernes  TC-117 servant au transport des liquides inflammables de classe 3.

Exigences Catégorie 111 (ancienne génération)Note de bas de page 1 Catégorie 111 conforme à la norme CPC-1232 Nouvelle norme 117 de TC/du DOTNote de bas de page 2
Sans chemise extérieure ni isolant Avec chemise extérieure et isolant
Boucliers thermiques Non Demi-boucliers Boucliers complets Boucliers complets
Protection du raccord supérieur Facultatif Obligatoire Obligatoire Obligatoire
Protection thermique et chemise extérieure Facultatif Facultatif Facultatif Obligatoire
Acier normaliséNote de bas de page 3 Facultatif Obligatoire Obligatoire Obligatoire
Épaisseur et type d'acier (minimum) 11,1 mm (7/16 pouce) TC128-B de 12,7 mm (1/2 pouce) d'épaisseur ou
ASTM A516-70 de 15,9 mm (5/8 pouce)
TC128-B de 11,1 mm (7/16 pouce) d'épaisseur ou
ASTM A516-70 de 12,7 mm (1/2 pouce)
TC128-B de 14,3 mm (9/16 pouce) d'épaisseur
Normes de rendement de résistance à la perforation pour la protection thermique, la tête et de coque Non Non Non Oui
Normes de rendement de résistance à la perforation pour la protection thermique, la tête et de coque Non Non Non Oui

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Interdit pour le transport du pétrole brut depuis le 31 octobre 2016.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Gazette du Canada, ARCHIVÉE – vol. 149, no 10 – 20 mai 2015, Règlement modifiant le Règlement sur le transport des marchandises dangereuses (wagons-citernes TC 117), http://gazette.gc.ca/rp-pr/p2/2015/2015-05-20/html/sor-dors100-fra.php, (dernière consultation le 9 février 2017).

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

La normalisation est un processus utilisé pour accroître la ductilité et la robustesse de l'acier en le chauffant légèrement au-dessus de sa température de transformation critique supérieure, puis en le laissant refroidir à l'air. Cela produit une structure ferritoperlitique à grain fin plus uniforme.

Retour à la référence de la note de bas de page 3