Recommandation aérienne A09-02

Réévaluation de la réponse à la recommandation en matière de sécurité aérienne A09-02

Formation en gestion des ressources de l'équipage

Consulter le document en PDF

Il faut un lecteur de PDF pour lire cette version. Détails dans notre page d'aide.

Contexte

Le 7 janvier 2007, le Beech A100 King Air (immatriculation C-GFFN, numéro de série B190) assurant le vol 350 de Transwest Air (TW350) quitte La Ronge (Saskatchewan) à 19 h 30, heure normale du Centre1, pour se rendre à Sandy Bay (Saskatchewan) selon les règles de vol aux instruments avec deux membres d'équipage de conduite et deux techniciens d'urgence médicale à son bord. Le vol TW350 est exploité en vertu de la sous-partie 3 (opérations d'un taxi aérien) de la partie VII du Règlement de l'aviation canadien. À 19 h 48, le contrôle de la circulation aérienne autorise TW350 à quitter l'espace aérien contrôlé pour faire une approche au radiophare non directionnel de la piste 05 de Sandy Bay. L'équipage effectue une approche directe sur la piste 05 et décide de remettre les gaz au moment de l'arrondi. L'avion ne peut maintenir un taux de montée franc pendant la remise des gaz et percute des arbres situés juste au-delà de l'extrémité départ de la piste. Les quatre occupants ont survécu à l'impact et ont réussi à évacuer l'avion. Le commandant de bord a succombé à ses blessures avant l'arrivée des secours; les deux techniciens d'urgence médicale ont été grièvement blessés; le copilote a subi des blessures légères. L'avion a été lourdement endommagé par le choc et a été détruit dans l'incendie qui a éclaté après l'impact. L'accident est survenu à 20 h 2, pendant les heures d'obscurité.

L'enquête a permis de conclure que des problèmes de gestion des ressources de l'équipage (CRM) avaient contribué à l'accident. Parmi les exemples de CRM inefficace, on citait le rapport d'autorité dans le poste de pilotage, les communications, la résolution de problèmes et la prise de décisions, la résolution de conflits et les façons de faire qui s'écartaient passablement des SOP. L'incapacité de l'équipage à travailler efficacement en équipe afin d'éviter, de dépister ou d'atténuer les erreurs de l'équipage en vol est probablement en partie attribuable au fait que les membres d'équipage n'avaient pas suivi une formation récente en CRM.

La mauvaise CRM a également eu une incidence sur le rendement des autres pilotes de King Air travaillant pour l'exploitant. Aucun des pilotes de King Air de l'exploitant n'avait récemment suivi une formation en CRM. Il est probable qu'une récente formation en CRM aurait aidé l'équipage du vol TW350 et les autres pilotes de King Air de Transwest Air à mieux gérer les risques présents en vol à un niveau acceptable.

Nombre d'exploitants d'un taxi aérien ou d'un service aérien de navette offrent volontairement à leurs pilotes une formation en CRM, même si aucune exigence réglementaire ne les y oblige. Par contre, certains exploitants d'un taxi aérien relevant du RAC 703 ou d'un service aérien de navette relevant du RAC 704 n'offrent aucune une formation initiale ou périodique en CRM à leurs pilotes, tandis que d'autres n'offrent pas de formation périodique en CRM tous les ans.

L'enquête a permis de conclure que certains exploitants n'offriront fort probablement pas de formation en CRM si aucune réglementation ne les y oblige. Par conséquent, certains pilotes professionnels peuvent être mal préparés pour éviter, dépister ou atténuer les erreurs faites par les équipages en vol.

Le Bureau a terminé son enquête. Le rapport d'enquête A07C0001 a été publié le 14 octobre 2009.

Recommandation du Bureau A09-02 (octobre 2009)

Au fil des ans, la formation en CRM a pris de l'importance au point de devenir un outil efficace. Un programme de formation en CRM moderne et bien conçu aborde maintenant des points tels que la gestion des menaces et des erreurs. Le présent accident est la preuve que les moyens de défense actuels ne sont pas suffisants. Compte tenu des risques inhérents à l'absence de formation récente en CRM dispensée aux membres d'équipage d'un taxi aérien ou d'un service aérien de navette, le Bureau a recommandé que :

le ministère des Transports oblige les exploitants aériens commerciaux à dispenser une formation en gestion des ressources de l'équipage (CRM) aux pilotes d'un taxi aérien relevant du RAC 703 ou d'un service aérien de navette relevant du RAC 704.
Recommandation A09-02 du BST

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (janvier 2010)

Transports Canada a accepté en principe la recommandation et, conformément à la Directive du Cabinet sur la rationalisation de la réglementation, le ministère amorcera une évaluation des risques plus poussée. Transports Canada s'attend à présenter l'évaluation des risques et toute recommandation connexe au Comité réglementaire de l'aviation civile (CRAC) au printemps 2010. La recommandation du CRAC visant à y donner suite déclenchera le processus de réglementation.

Évaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (mars 2010)

La réponse écrite de Transports Canada à la recommandation indique que le ministère l'accepte en principe et qu'il prévoit effectuer une évaluation des risques plus poussée. Il s'attend à terminer l'évaluation des risques d'ici le printemps 2010, et les recommandations qui en découleront seront présentées au Comité réglementaire de l'aviation civile afin de lancer le processus de réglementation. Toutefois, Transports Canada n'a pas encore publié ou recommandé une démarche précise qui, une fois mise en œuvre, pourrait réduire ou éliminer les lacunes signalées dans la recommandation du Bureau A09-02.

Le BST estime que la réponse de Transports Canada dénote une intention satisfaisante.

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (janvier 2011)

TC a terminé l'évaluation des risques. Le CRAC a accepté une approche équilibrée qui comprenait l'acceptation de la recommandation A09-02 du BST, une mesure réglementaire, de la formation et des lignes directrices. On examine actuellement le plan du projet dans le contexte des priorités existantes.

Réévaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (mars 2011)

L'évaluation des risques effectuée par TC a permis de valider la conclusion du BST quant aux risques concernant l'absence de formation récente en CRM et d'élargir la portée de la lacune de sécurité en incluant les vols commerciaux assurés par un seul pilote. Cette évaluation des risques a également permis de conclure que les problèmes actuels de formation s'étendaient au-delà des pilotes relevant des sous-parties 703 et 704 du RAC, et elle recommandait une meilleure définition des exigences en matière de formation ainsi que l'intégration de la CRM contemporaine aux exigences existantes en matière de formation.

TC a fait des progrès quant à la mise en œuvre de la recommandation A09-02 du BST. La démarche précise acceptée, une fois mise en œuvre, pourrait réduire ou éliminer les lacunes signalées dans la recommandation A09-02 du Bureau.

Le BST estime que la réponse de Transports Canada dénote une intention satisfaisante.

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (mai et septembre 2011)

Mai 2011

Un mandat de création d'un groupe de travail sera présenté à la réunion du Comité technique du CCRAC de septembre 2011.

Mise à jour, septembre 2011

Le 19 septembre, le Comité de réglementation de l'Aviation civile (CRAC) a demandé qu'un groupe de discussion soit formé dans les meilleurs délais à l'automne pour étudier cette question.

Réévaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (mars 2012)

Le nouveau groupe de discussion s'est réuni pour la première fois le 23 janvier 2012. TC a poursuivi la mise en œuvre de la recommandation A09-02 du BST. S'il était mis en œuvre, le plan d'action réduirait considérablement ou éliminerait la lacune identifiée dans la recommandation A09-02 du BST.

Le Bureau estime que la réponse dénote une intention satisfaisante.

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (décembre 2012)

Le 24 avril 2012, le Comité réglementaire de l'Aviation civile (CRAC) a décidé qu'une norme de formation contemporaine en matière de gestion des ressources d'équipages (CRM) serait élaborée pour inclure, dans les articles 702, 703, 704 et 705, un modèle de gestion des menaces et des erreurs afin de permettre aux équipages d'être mieux préparés à évaluer les conditions et à prendre les décisions appropriées lorsqu'ils se retrouvent en situation critique. Les recommandations connexes sont A00-06 et A07-03

Réévaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (mars 2013)

TC a poursuivi la mise en œuvre de la recommandation A09-02 du BST. Cependant, d'ici à ce que les nouvelles normes de formation soient élaborées et mises en œuvre, la lacune décrite dans la recommandation A09-02 continuera d'exister.

S'il était mis en œuvre, le plan d'action réduirait considérablement ou éliminerait la lacune décrite dans la recommandation A09-02 du Bureau. Toutefois, jusqu'à maintenant, l'évolution des mesures n'est pas encore assez avancée pour réduire les risques liés à la sécurité des transports.

Le Bureau estime que la réponse dénote une intention satisfaisante.

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (novembre 2013)

Cette question demeure une priorité d'ordre réglementaire, et les travaux pour amender la norme ont commencé.

À partir des conclusions et recommandations du groupe de discussion sur la gestion des ressources d'équipage (CRM) et l'évaluation des risques menée en 2012, Transports Canada dresse un plan de projet et prévoit accomplir ce qui suit au cours de l'année à venir :

  • développer un plan de projet et des échéanciers pour la CRM visant les sous-parties 702, 703, 704 et 705, y compris l'information qui permettra de déterminer s'il est préférable d'avoir un seul ensemble de règlements, ou bien des exigences distinctes pour chaque sous-partie;
  • consolider l'information existante dans une circulaire d'information;
  • publier la circulaire d'information après consultation avec le personnel régional.

Réévaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (avril 2014)

Depuis la dernière évaluation de cette recommandation, le BST a publié son rapport d'enquête définitif sur l'écrasement du vol FAB6560 à Resolute Bay, au Nunavut (A11H0002). L'enquête avait cerné les échanges inefficaces de l'équipage comme important facteur contributif de l'accident. La formation CRM de l'équipage avait été écourtée et se fondait sur la norme courante de TC, qui est désuète. Le Bureau a émis une préoccupation liée à la sécurité selon laquelle, sans une approche complète et intégrée à la CRM par TC et les exploitants en aviation, les équipages techniques risquent de ne pas exercer couramment une CRM efficace.

Cette recommandation a d'abord été émise en 2009. Ce plan de projet est en cours d'élaboration depuis décembre 2012. Au cours des 12 derniers mois, les progrès réalisés par TC à l'égard de la mise en œuvre de la recommandation A09-02 du BST et des mesures proposées sont de nature préparatoire, et il est peu probable que des changements à la réglementation et aux normes surviennent à temps. Étant donné le nombre d'accidents mortels qui mettent en cause une CRM inefficace (y compris A09A0016), le Bureau est préoccupé par la lenteur des activités par rapport à cette recommandation.

Si elles étaient adoptées, les mesures proposées, à terme, réduiraient considérablement ou élimineraient la lacune de sécurité soulevée par le Bureau dans la recommandation A09-02. Entre-temps, cette lacune de sécurité persiste.

Le Bureau estime que la réponse dénote une intention satisfaisante.

Réponse de Transports Canada à la recommandation A09-02 (janvier 2015)

Transports Canada est d'accord avec l'intention de cette recommandation.

Les travaux d'élaboration des normes et des documents d'orientation en matière de gestion des ressources de l'équipage (CRM) et la mise à jour du document sur la prise de décision des pilotes se poursuivent afin de les incorporer aux modules de formation en CRM. Une consultation publique sur les modifications aux normes proposées est en cours, et les normes devraient entrer en vigueur à la fin de 2015.

Réévaluation par le Bureau de la réponse à la recommandation A09-02 (mars 2015)

Le Bureau se réjouit d'apprendre que les mesures relatives à cette recommandation seront bientôt appliquées. En effet, elles devraient considérablement réduire, voire éliminer la lacune de sécurité qui avait donné lieu à la recommandation du Bureau A09-02. Néanmoins, tant que les normes ne seront pas modifiées et entièrement appliquées, la lacune de sécurité continuera d'exister.

Le Bureau estime donc que cette réponse dénote une intention satisfaisante.

Suivi exercé par le BST

Le BST va continuer de surveiller la formation en CRM ainsi que le projet de suivi de TC pour la mise en œuvre de la recommandation A09-02. Tout autre retard dans la prise des mesures proposées pourrait justifier le changement de l'évaluation de la réponse.

Le présent dossier est classé actif.