Enquête sur la sécurité du transport maritime M18P0230

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 2 october 2019.

Table des matières

Engagement et chavirement

Remorqueur George H Ledcor
Bras nord du fleuve Fraser (Colombie-Britannique)

Voir le rapport final

L'événement

Le , le remorqueur George H Ledcor halait le chaland Evco 55 chargé de gravier vers des installations de déchargement sur l'île Mitchell, dans le bras nord du fleuve Fraser (Colombie-Britannique), avec l'aide du remorqueur de renfort Westview Chinook, qui poussait. Vers 22 h 10, le George H Ledcor a été engagé et a chaviré après avoir été dépassé par le chaland. Les 4 membres d'équipage à bord, qui avaient pu grimper sur la coque retournée, ont été secourus par le remorqueur de service River Rebel, qui se trouvait à proximité, et par le remorqueur de renfort Westview Chinook. Un membre de l'équipage a subi une blessure grave à la main. Le remorqueur de renfort a ensuite tiré le remorqueur chaviré et le chaland jusqu'à un amarrage à proximité, où une barrière flottante a été déployée autour du remorqueur. Une quantité indéterminée de diesel a été rejetée par suite de l'événement.

Ressources pour les médias

Communiqués

2019-10-02

L’engagement et le chavirement du remorqueur George H Ledcor dans le fleuve Fraser mettent en lumière des lacunes dans les méthodes de remorquage, la formation et la surveillance
Lire le communiqué de presse

Animation

 

Entre 2005 et 2018, on a signalé 26 cas d’engagement au BST, dont 21 ont entraîné un chavirement. Un engagement survient lorsqu’un remorqueur est tiré de travers par la force d’un câble de remorque et ne peut plus se redresser. Le BST a produit cette vidéo pour illustrer les facteurs propices à l’engagement et les méthodes de redressement.

Vidéo : Engagement de remorqueur

Avis de déploiement

2018-08-15

Le BST a envoyé une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un évènement maritime à l’affluent nord du fleuve Fraser (Colombie-Britannique)

Richmond (Colombie-Britannique), le 15 août 2018 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a envoyé une équipe d'enquêteurs à Richmond (Colombie-Britannique), où le remorqueur George H Ledcor a chaviré et coulé pendant le remorquage du chaland chargé de gravier EVCO 55. Le BST recueillera des informations et évaluera l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Glenn Budden

Glenn Budden est un enquêteur maritime principal au Bureau de la sécurité des transports du Canada depuis 2008.

Avant de se joindre au BST, M. Budden possédait et exploitait une entreprise de pêche commerciale. Il possède 35 ans d'expérience au sein de l'industrie de la pêche en exploitation, en gestion et en services-conseils concernant plusieurs types de bateaux de pêche et les pêches sur les deux côtes. Dans ses dernières années au sein de l'industrie de la pêche, il a animé le premier programme d'éducation sur la stabilité des bateaux de pêche (Fishsafe/Pêcher en toute sécurité) pour des pêcheurs de la Colombie-Britannique.

M. Budden détient un brevet de capitaine de pêche, deuxième classe et son dernier bateau était le senneur Ocean Venture.


Photos


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 3. Dans le cadre de ces enquêtes, on analyse un petit nombre de problèmes de sécurité. Parfois, ces enquêtes donnent lieu à des recommandations. Les enquêtes de catégorie 3 se concluent généralement en 450 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification :