Enquête sur la sécurité du transport maritime M19P0246

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 29 mai 2020.

Table des matières

Engagement et naufrage

Remorqueur Sheena M et chaland Seaspan 566
Williamsons Landing (Colombie-Britannique)
1er octobre 2019

Voir le rapport final

L'événement

Le , le remorqueur SHEENA M remorquait le chaland SEASPAN 566 chargé de copeaux lorsqu’il a chaviré et coulé avec 2 personnes à bord en effectuant un virage près de Williamsons Landing, en Colombie-Britannique. Le capitaine et le matelot de pont ont sauté dans l'eau à partir du remorqueur. Le matelot, portant un vêtement de flottaison individuel (VFI), a nagé vers une estacade flottante à proximité, y est monté et a attendu le sauvetage. Le capitaine a nagé vers le chaland, sur lequel il a embarqué. Peu de temps après, un navire de passage a secouru le capitaine et le matelot de pont et les a débarqués sur la terre ferme. Une blessure légère au matelot a été signalée.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2020-05-29

Rapport d’enquête : engagement et naufrage d’un remorqueur à Williamsons Landing (Colombie-Britannique) en octobre 2019
Lire le communiqué de presse


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Golam Morshed

M. Golam Morshed s’est joint à l’équipe d’enquête en sécurité du transport maritime de la Région du Pacifique du BST en 2019. M. Morshed est titulaire d’un baccalauréat en architecture navale et en génie maritime de l’Université du génie et de la technologie du Bangladesh (Bangladesh University of Engineering and Technology – BUET) ainsi que d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université du Centre de l’Arkansas (University of Central Arkansas, États-Unis). Il a plus de 15 années d’expérience dans l’industrie maritime et il a été ingénieur de projet pour le ministère de la Défense nationale dans l’Installations de maintenance de la Flotte (IMF) Cape Breton de la base des Forces canadiennes (BFC) Esquimalt près de Victoria (Colombie-Britannique). Il a également occupé le poste d’inspecteur principal de la sécurité maritime à Transports Canada.


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification :