Enquête sur la sécurité du transport ferroviaire R19D0117

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 29 juin 2020.

Table des matières

Déraillement en voie principale

Chemins de fer du Centre du Maine et du Québec
Train de marchandises 630
Point milliaire 103,73, subdivision de Sherbrooke
Bolton-Ouest (Québec)

Voir le rapport final

L'événement

Le , le train de marchandises 630 du Chemin de fer Central Maine & Québec circulait vers l’ouest à 16 mi/h lorsque six wagons ont déraillé au point milliaire 104 de la subdivision de Sherbrooke, près de Bolton-Ouest (Québec). Trois des six wagons ayant déraillé étaient des wagons couverts chargés de papier, et les trois autres étaient des wagons plats à poutre centrale chargés de bois d’œuvre. Aucune blessure n’a été signalée, et aucune marchandise dangereuse n’était en cause.


Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2020-06-29

Rapport d’enquête : déraillement d’un train en voie principale à Bolton-Ouest (Québec) en novembre 2019
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2019-11-17

Le BST envoie un enquêteur sur les lieux d’un déraillement de train près de Bolton West (Québec)

Dorval (Québec), le 17 novembre 2019 — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie un enquêteur sur les lieux d’un déraillement impliquant un train du Chemin de Fer du Centre du Maine et du Québec près de Bolton West (Québec). Il n’y a pas eu de déversement de marchandises dangereuses ni de blessures signalées. Le BST ira recueillir des informations et évaluer l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région




Enquêteur désigné

Photo de Luc Régis

Luc Régis s’est joint au Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) en 2019 en tant qu’enquêteur principal régional au sein de la Direction des enquêtes − Rail et pipeline.

Avant de travailler au BST, M. Régis a acquis une expérience considérable dans le secteur de la construction et de l’entretien des infrastructures ferroviaires en occupant différents postes de supervision au sein des services de l’ingénierie de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) de 2009 à 2014. Au cours des cinq années suivantes, M. Régis a œuvré pour Transports Canada à titre d’inspecteur de la sécurité ferroviaire pour la région du Québec. De plus, il a été membre de l’équipe du Centre d’intervention d’urgence (CITC) de Transports Canada comme expert modal. M. Régis vit à Montréal (Québec).


Photos


Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: