Communiqué

Un entretien et une planification du voyage inadéquats ont mené à l’échouement de l’Arca 1 près de Sydney (Nouvelle-Écosse), en janvier 2017

Liens connexes (M17A0004)

Dartmouth (Nouvelle-Écosse), le 19 mars 2018 — Dans son rapport d'enquête (M17A0004) publié aujourd'hui, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) a établi qu'un entretien du navire et une planification du voyage inadéquats par un équipage sous-qualifié ont mené à l'échouement du navire-citerne Arca 1 près de Sydney (Nouvelle-Écosse), en janvier 2017. Aucune des six personnes à bord n'a été blessée, et il n'y a pas eu de pollution.

Le 8 janvier 2017, durant un voyage de livraison depuis Sorel (Québec) à destination du Mexique, le navire-citerne Arca 1 s'est échoué à Little Pond (Nouvelle-Écosse) dans de mauvaises conditions météorologiques après qu'une défaillance de l'embrayage du moteur bâbord eut réduit sa force de propulsion. Le navire a subi des dommages importants à la coque et aux machines de propulsion. Quelques jours plus tard, le navire a été renfloué puis remorqué à Sydney.

L'enquête a permis de déterminer que la tension de l'embrayage du moteur principal n'a pas été vérifiée ni réglée avant ou pendant le voyage, contrairement à la recommandation du fabricant. Par conséquent, l'embrayage a patiné, ce qui a causé sa défaillance, puis la perte de propulsion bâbord et une perte de vitesse du navire. Cette perte de vitesse a augmenté la durée de la traversée vers Sydney et le navire n'a pu gagner le port avant que les conditions météorologiques ne se détériorent. Les mauvaises conditions météorologiques ont graduellement empêché le navire d'avancer, qui s'est mis à dériver vers l'ouest. On a jeté l'ancre pour tenter d'immobiliser le navire, mais sans succès. Le navire a continué à dériver vers la rive à l'ouest jusqu'à ce qu'il s'échoue.

L'enquête a également permis de déterminer que le capitaine n'était pas qualifié pour assumer les fonctions de capitaine sur le navire, et que le machiniste n'était pas qualifié pour remplir le rôle de chef mécanicien. Le voyage n'avait pas été planifié conformément aux pratiques exemplaires, puisque les imprévus et les limites n'avaient pas été pris en compte. Si les membres d'équipage n'ont pas les qualifications nécessaires pour occuper le poste auquel ils sont affectés, ils risquent de ne pas accomplir leurs tâches correctement, ce qui augmente les risques d'accidents et de blessures.

Après l'événement, le propriétaire du navire a acheminé ce dernier jusqu'à destination à bord d'un transporteur de charges lourdes. Le propriétaire fera en outre certifier le navire pour exploitation aux ports et pour la navigation côtière sur de courtes distances.


Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Pour de plus amples renseignements :
Bureau de la sécurité des transports du Canada
Relations avec les médias
Téléphone: 819–994–8053
Courriel: medias@bst.gc.ca

Date de modification :