Enquête sur la sécurité du transport aérien A19O0026

Le BST a terminé cette enquête. Le rapport a été publié le 22 août 2019.

Table des matières

Collision avec le relief

Robinson Helicopter Company R66 (hélicoptère), C-GAUA
Aéroport de Timmins (Victor M. Power) (Ontario), 18 nm WNW

Voir le rapport final

L'événement

Le , un hélicoptère privé Robinson R66 effectuait un vol entre l'aéroport international de Nashville et Fauquier, en Ontario. L’appareil a fait escale à différents aéroports le long du trajet, le dernier étant à Sudbury (Ontario), après quoi il a décollé pour un vol de nuit selon les règles de vol à vue vers sa destination. On a signalé son retard deux jours plus tard. Des recherches intensives ont été effectuées, notamment par l'Aviation royale canadienne, la Garde côtière canadienne et l'Association civile de recherche et de sauvetage aériens. L'hélicoptère a été repéré le 11 mars 2019 à environ 18 milles marins à l’ouest-nord-ouest de Timmins, en Ontario. Les deux occupants ont été mortellement blessés.

Ressources pour les médias

Communiqué de presse

2019-08-22

Rapport d’enquête : collision avec le relief près de Timmins (Ontario) en mars 2019
Lire le communiqué de presse

Avis de déploiement

2019-03-11

Le BST envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un accident d'hélicoptère près de Timmins, en Ontario

Toronto (Ontario), le 11 mars 2019 – Le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) envoie une équipe d’enquêteurs sur les lieux d’un accident d'hélicoptère près de Timmins, en Ontario. Le BST recueillera des informations et évaluera l'événement.


Informations d'enquête

Carte de la région


Enquêteur désigné

Photo de Jon Douma

Jon Douma est enquêteur principal régional - Opérations dans la région de l'Ontario de la Direction des enquêtes aéronautiques. Il s’est joint au BST en 2019 après 12 années passées dans le secteur de l'aviation d'affaires, où il a piloté de nombreux types d'avions à réaction et à turbopropulseurs partout en Amérique du Nord, dans les Caraïbes et en Europe de l'Est et de l'Ouest.

Avant de travailler dans l’aviation d’affaires, il a passé plusieurs années en tant qu’instructeur de vol. Depuis lors, il a continué à s'intéresser à l’aviation générale en construisant et pilotant plusieurs avions de construction amateur avec son grand-père.


  Voir des images en haute résolution sur la page Flickr du BST.

Catégorie de l’enquête

Cette enquête est une enquête de catégorie 4. Ces enquêtes ont une portée limitée et, bien que leur rapport final puisse contenir une analyse succincte, il ne contient ni de faits établis ni de recommandations. Les enquêtes de catégorie 4 se concluent généralement en 220 jours. Pour de plus amples renseignements, consultez la Politique de classification des événements.

Processus d'enquête du BST

Une enquête du BST se déroule en 3 étapes :

  1. L'étape du travail sur le terrain : une équipe d'enquêteurs examine le lieu de l'événement et l'épave, interviewe les témoins et recueille toute l'information pertinente.
  2. L'étape d'examen et d'analyse : le BST examine toute la documentation liée au dossier, effectue des tests en laboratoire sur des composantes de l'épave, établit la chronologie des événements et identifie toute lacune en matière de sécurité. Lorsque le BST soupçonne ou constate des lacunes en matière de sécurité, il en informe sans tarder les organismes concernés sans attendre la parution du rapport final.
  3. L'étape de production du rapport : une version confidentielle du rapport est approuvée par le Bureau et envoyée aux personnes et organismes qui sont directement touchés par le rapport. Ceux-ci ont l'occasion de contester ou de corriger l'information qu'ils jugent erronée. Le Bureau tient compte de toutes les observations fournies avant d'approuver la version définitive du rapport, qui est ensuite publiée.

Vous trouverez de plus amples détails à la page sur le Déroulement des enquêtes.

Le BST est un organisme indépendant qui mène des enquêtes sur des événements de transport aérien, ferroviaire, maritime et pipelinier. Son seul but est de promouvoir la sécurité des transports. Le Bureau n'est pas habilité à attribuer ni à déterminer les responsabilités civiles ou pénales.

Date de modification: